dhammapada reflections - français


Les vers utilisés dans ces Réflexions mensuelles sont pris de, A Dhammapada for Contemplation (5ème édition), Publications Aruna (2017). Pour des interprétations plus littérales, veuillez consulter d’autres traductions.


PLEINE LUNE - En recherche de contentement - 6 mai 2020 - Vesakha Puja

Nuire aux êtres vivants
qui, comme nous, recherchent le contentement,
est porter atteinte à soi-même.

Dhammapada v. 131

Vivre de manière inoffensive est un concept plutôt évident si nous nous référons à notre manière d’être en rapport avec d’autres êtres vivants, mais qu’est-ce que cela signifie si nous tournons notre attention à l’intérieur ? Que signifie vivre de manière inoffensive lorsqu'il s'agit de tous ces 'êtres vivants' qui occupent nos mondes intérieurs ; quels rapports avons-nous avec eux ? Si nous nous sentons entravés par une mauvaise humeur ou, plus péniblement encore, complètement submergés par d’intenses émotions négatives, pouvons-nous accueillir ces 'êtres', vraiment les recevoir tels qu’ils sont, et ainsi les libérer ? Ou est-ce que nous les jugeons et nous luttons avec eux et ainsi aggravons la douleur? Tous les êtres désirent ardemment être libres, y compris ces êtres déplaisants, inopportuns, que nous avons gardés emprisonnés pendant si longtemps.

En vous souhaitant le meilleur,
Ajahn Munindo


PLEINE LUNE - Visions déformées - 7 Avril 2020


Visions déformées,
qui font voir ce qui est correct comme faux
et ce qui est faux comme correct,
causent les êtres à se désintégrer.

Dhammapada v. 318


La façon dont nous voyons les choses définit comme nous approchons ces choses. Si, par exemple, nous voyons comme agréable de se prélasser au soleil, alors nous pouvons passer des heures dehors à profiter de la chaleur. Cependant, une fois que nous prenons connaissance du risque accru de cancer de la peau causé par une exposition excessive aux mauvais types de rayons UV, nous sommes plus susceptibles de nous restreindre ; même si la pensée de s’allonger au soleil reste toujours attrayante. A un niveau plus subtil, si nous percevons qu’entretenir des pensées de ressentiment est enrichissant d’une certaine manière, nous sommes alors enclins à nous attacher à ces pensées. Si nous étudions l’enseignement de Bouddha sur la voie de la pleine conscience au point de voir comme être pris dans le ressentiment conduit à la confusion et la dépression, alors nous sommes enclins à lâcher une telle négativité. En lâchant prise, peut-être trouverons-nous un nouveau degré de contentement.


En vous souhaitant le meilleur, 

Ajahn Munindo